Une école s’engage pour les animaux de laboratoire !

l’école primaire de Marilles, en Belgique, est le premier établissement scolaire du pays à ne plus utiliser de produits d’entretien testés sur les animaux.

Cliquer ici pour télécharger l’article au format PDF pour la classe.

Juin 2017 : l’école primaire de Marilles, en Belgique, entre dans l’histoire : elle est le premier établissement scolaire du pays à ne plus utiliser de produits d’entretien testés sur les animaux. Une super idée menée par… des « super-élèves » !

Tout est parti d'un projet en classe

Tout commence avec un projet à l’école sur la protection des animaux, lancé par trois professeurs et l’association de défense des animaux GAIA. Au cours de ce projet, les élèves de CE2 et CM1 découvrent que le sort des animaux n’est pas toujours rose, et qu’ils peuvent parfois se trouver dans des situations difficiles : problème des abandons dans les refuges, surpopulation de chats, conditions d’élevage des animaux de ferme, captivité et dressage dans les cirques ou les parcs aquatiques.

Des animaux sont aussi utilisés dans des laboratoires, pour tester la dangerosité de certains produits comme la lessive, les détergents, ou et de nombreux produits ménagers. La majorité de ces animaux sont des rongeurs, comme les souris, les rats ou les lapins. Et tout ça, comme beaucoup de gens, la plupart des élèves ne le savaient pas.

Écrire au maire pour les animaux de labo !

Alors, les élèves ont eu l’idée de regarder quels produits d’entretien étaient utilisés pour nettoyer l’école… Il est facile de reconnaître les produits qui ne sont pas testés sur les animaux : ils ont tous un petit dessin de lapin, qui garantit que le produit est « cruelty free » (sans cruauté). Mais aucun des produits utilisés n’avait ce logo. Ainsi, avec leurs professeurs, les élèves ont décidé de se mobiliser pour que les produits d’entretien utilisés à l’école ne soient pas testés sur les animaux. Pour cela, il fallait écrire au maire !

Des produits d'entretien éthiques à l'école, et aussi ailleurs !

Le maire du village a tout de suite été sensible à cette lettre qui venait de citoyens si déterminés ! « Ces élèves m’ont montré que chez nous, dans toutes les écoles, on utilisait des produits qui n’étaient pas éthiques, et que ça n’allait pas, qu’il fallait agir. Lorsqu’on a un peu de bon sens, un peu de cœur, on ne peut que les écouter ! » Une grande décision a alors été prise : non seulement la mairie allait désormais utiliser à l’école des produits garantis sans tests sur les animaux, mais elle allait aussi remplacer les produits utilisés dans les autres écoles et les autres bâtiments municipaux. Formidable !

Source principale :