Ces élèves s’engagent pour les animaux … en photos !

Peut-on défendre les animaux avec un appareil photo ? Sans hésiter, les élèves de CE2 de l’école Colette Magny (Paris 19e) et les CM1 de l’école Tourtille (Paris 20e) répondent “oui” à cette épineuse question ! Ils sont bien placés pour le savoir : ils ont suivi un atelier pédagogique artistique en compagnie de la photographe Odile Gine.

Quand la photographie est un langage

Dans le cadre du cours d’arts plastiques, les élèves ont pu assister à une présentation en classe du travail de la photographe Odile Gine, qui s’intéresse à la question animale à travers la photographie :

« Lorsque j’ai commencé à réaliser un travail photographique personnel, j’ai choisi de travailler autour du thème de l’identité, autant chez l’humain que chez l’animal non humain. C’est comme ça que j’ai réalisé ma première série en 1995 – Dog’s Identity – qui questionnait le statut juridique des chiens. » raconte Odile.

Dans le cadre de l’atelier avec les élèves et leurs enseignants Cédric, Emma et Florence, Odile travaille sur le thème des animaux d’élevage. A travers une histoire rapide de la photographie, les élèves analysent comment une image peut signifier des choses, et que le choix du sujet, de l’angle et de la composition peuvent être mis au service d’une intention de l’artiste. De grands noms de la photographie et du photo-journalisme sont mobilisés pour cette découverte.

Un projet de classe​

« Nous explorons ensuite le monde de l’alimentation industrielle à travers la photographie. Les élèves apprennent à regarder et à observer ce qui les entoure. Choisir de photographier un sujet devient un acte réfléchi. Ensuite, en regardant des photographies des animaux de « ferme », ils prennent conscience de leur intelligence, de leurs émotions, et que leur bien-être doit être respecté. »

À la suite d’une sensibilisation à la défense des animaux en classe, chaque élève choisit ainsi l’animal qu’il aura envie de dessiner, puis de photographier et, par conséquent, de protéger. Enfin, une photo de groupe symbolise notre responsabilité collective vis à vis de ces animaux.

Un projet artistique qui a rencontré l’enthousiasme des élèves, si l’on en croit leur livre d’or !