COPAINS COMME COCHONS !

Cliquer ici pour télécharger l’article et les jeux au format PDF.

L’amitié entre humains et animaux, ça existe, vraiment ? Il faut croire que oui, car certains humains sont copains comme cochons… avec des cochons, par exemple. Et il n’y a pas qu’eux ! Que tu sois ami avec les fourmis ou pote avec les marmottes, si les nasiques te sont sympathiques ou que tu prends les éléphants pour confidents, n’hésite pas : cet article est fait pour toi !

Amitiés rares, amitiés bizarres !

Si un chat, un chien ou un lapin vit dans ta maison, alors tu sais probablement déjà qu’il est possible d’être ami avec les animaux : promenades dans la forêt ou câlins sur le canapé, vous avez tant à partager ! Mais parfois, nos amis à quatre pattes sont un peu… différents des autres.

C’est le cas de l’amie de Nilia, une jeune norvégienne de 10 ans. Elle n’a jamais de problème pour s’endormir : il y a tellement de moutons (et de poules !) chez elle qu’elle peut les compter sans problème. Mais parmi tous ces animaux, il y en a un qui sort du lot : c’est Odlaug, la brebis. Depuis qu’elles se sont rencontrées, Odlaug et Nilia sont inséparables. Les deux amies prennent leur petit-déjeuner ensemble (comme son amie humaine, Odlaug adore… les bananes !), puis la brebis accompagne la petite fille jusqu’au bus, et attend patiemment qu’elle rentre de l’école. Et lorsque Nilia revient, elles profitent autant que possible de leur temps ensemble : longues balades au bord des fjords ou séances de toilettage, courses d’obstacles ou lectures d’histoires… Nilia et Odlaug ne s’ennuient jamais ! Clique ici pour lire leur histoire passionnante !

L’ami de Kylie est bien plus petit, puisque Snowflake est… un canard ! Ils se sont rencontrés alors qu’il n’était qu’un caneton : l’oiseau s’est alors « imprégné » de Kylie (certains oisillons s’attachent particulièrement à la première personne qu’ils voient lorsqu’ils naissent : le plus souvent, c’est leur maman, mais ici… c’était une petite fille !). Maintenant, les deux copains font tout ensemble : Snowflake accompagne Kylie à son entraînement de foot pour qu’elle puisse jouer, et Kylie accompagne Snowflake au lac pour qu’il puisse nager. Ce beau canard a apporté tellement de bonheur à Kylie qu’elle en fait profiter les autres : aujourd’hui, Snowflake est devenu un « animal thérapeutique ». Avec son humaine, il rend visite aux personnes malades dans les hôpitaux pour leur apporter du réconfort. Bravo !

Eh oui, les canards et les humains sont d’excellents compagnons : ce n’est pas Antoine, 12 ans, et son meilleur ami qui vous diront le contraire ! Le jeune Suisse vit entouré d’animaux, mais son préféré, c’est bien Pataplouf : « C’est vraiment l’animal que j’aime le plus : je le promène un peu partout, on va parfois au lac avec lui… Il a plus de chance que les autres canards, car je sais qu’il ne va pas finir en magret. Ça me rassure ! »

Être un super héros des animaux !


Que notre ami animal soit à plumes, à poils ou à écailles, il est important de pouvoir lui offrir un bon cadre de vie.

Eh oui, les moutons ou les poules n’ont pas les mêmes besoins que les chats et les chiens, par exemple...

Quant aux renards, aux pies et à tous les animaux sauvages, ils préfèrent vivre libres plutôt qu’en cage !

Amitiés en liberté

Quand il ne passe pas ses journées avec ses potes à plumes, Antoine aime beaucoup se promener en forêt avec son grand frère Gaël, pour observer les animaux et les photographier. Les deux garçons connaissent les moindres recoins de la forêt et tous ses habitants : « Ça fait trois ans que j’observe un petit groupe de chevreuils, ils commencent à me tolérer. J’y suis très attaché, car je les suis depuis longtemps. Quand je vois des chasseurs qui essayent de les attraper… Je ne vais pas leur dire d’arrêter, mais j’aimerais bien. » Alors, pourrait-on dire que ces chevreuils sont ses amis ? « Je les considère comme mes amis, mais eux me regardent comme si j’étais un humain normal, et pas comme si j’étais un autre chevreuil. Mais des fois, dans ma tête, j’essaye de me dire que je suis un chevreuil et que ce sont mes amis ! » Ce qui est sûr, c’est que ces amis-là, contrairement à Pataplouf, n’ont aucune envie d’aller vivre dans le jardin d’Antoine !

Mais la vie en liberté n’est pas un obstacle à l’amitié, et d’autres humains ont pu se rapprocher d’animaux sauvages : c’est le cas du photographe animalier Bruno-Gilles Liebgott. Un jour, en juillet 2018, alors qu’il photographiait des chevreuils en forêt, il a fait une rencontre fantastique : une petite renarde, âgée d’à peine un mois, s’est approchée de lui. Jour après jour, la renarde est revenue voir le photographe : elle était de plus en plus curieuse ! Et lorsque Bruno-Gilles lui a tendu la main, la renarde s’est approchée de lui et l’a reniflée. « À ce moment-là, j’ai été pris d’une grande émotion », explique le photographe. En effet, depuis qu’il a lu Le Petit Prince d’Antoine de Saint-Exupéry lorsqu’il était enfant, Bruno-Gilles rêve de devenir l’ami d’un renard ! Ce rêve est aujourd’hui devenu réalité : le photographe a baptisé la renarde Fifine, et lui rend visite quasiment chaque jour. Il a passé un accord avec les chasseurs afin qu’ils la laissent en paix, et il travaille sur un projet de livre pour raconter son histoire et aider les renards partout en France : en effet, 600 000 renards sont encore tués chaque année par des chasseurs.

Ami des animaux : des décisions parfois difficiles

Être ami avec un animal peut aussi nous amener à décider de ce qui est mieux pour lui… même si cela veut dire qu’il faut s’en séparer. C’est ce qu’ont compris John et Anthony : ces deux Londoniens sont devenus célèbres, dans les années 1960, après avoir adopté un lionceau nommé Christian. Christian était né en captivité, dans un zoo, et il était mis en vente par un magasin. Les deux hommes l’ont acheté en pensant que le lionceau pourrait vivre avec eux : la première année de sa vie, Christian a donc été un lion d’appartement. Très attaché à ses amis humains, il les accompagnait en promenade à la plage, ou pour jouer à la balle dans un cimetière voisin !

Mais John et Anthony se sont vite rendus à l’évidence : Christian était un animal sauvage, il ne pouvait pas vivre en ville, à leurs côtés… Comme ils voulaient le mieux pour lui, ils ont décidé de lui rendre la liberté. Ils ont donc pris contact avec George Adamson, qui accueillait des lions venus de l’industrie du divertissement, au Kenya : le soigneur pensait qu’il pourrait réhabituer Christian à la vie sauvage. Pari gagné ! Christian a intégré une meute de lions, composée d’autres animaux venus des zoos ou du cinéma, et a enfin vécu la vie rêvée des lions. Mais il n’a pas oublié ses amis humains : lorsque John et Anthony lui ont rendu visite en 1971, Christian s’est jeté sur eux pour… leur faire des câlins !

Il n’est pas toujours facile de se dire que notre meilleur ami vivra mieux loin de nous, en liberté. C’est aussi ce qu’a compris Huddy : ce jeune garçon avait pour meilleur ami un bébé kangourou nommé Gary, dont la mère avait été percutée par une voiture (malheureusement, ce genre d’accident est très courant en Australie). Sans l’aide de la famille de Huddy, Gary serait mort… Heureusement, le petit garçon (et ses parents !) l’a aidé à guérir, en le laissant grandir dans des couvertures qui imitent la poche ventrale de sa mère, en lui donnant le biberon, et en jouant avec lui. Ils sont devenus meilleurs amis ! Mais lorsque Gary a eu 8 mois, il a été temps de se séparer : le kangourou est parti dans une réserve, où il a appris à vivre en liberté, pour pouvoir être relâché une fois adulte. Cette séparation a été déchirante pour Huddy, mais il sait qu’à présent, son ami est heureux. Et cette rencontre l’a vraiment changé : Huddy a décidé de devenir vétérinaire, pour soigner d’autres animaux !

Mike et Boo : l'amitié à poils et à plumes


Boo le chien et son humain Steve se promenaient lorsqu’ils ont trouvé dans la rue une jeune pie blessée… Ni une ni deux, Steve a ramené l’oiseau chez lui, et l’a soigné jusqu’à ce qu’il retrouve la santé.

Aujourd’hui, Mike la pie a bien grandi, et il est devenu l’ami de Boo ! Il partage ses repas, se promène sur son dos, et vole au-dessus de lui lorsque Boo gambade dans les prés.

Et Mike fraternise aussi avec les humains : quand Boo est endormi, il volète jusqu’au pub, et partage une bière avec les clients. Étonnant, non ?