nos sites

Mon actu animale #5 : Janvier 2020

À la recherche d'actus animales et animalistes pour mieux comprendre le monde ? C'est par ici !



Ce mois-ci, on a appris que les rats jouaient à cache-cache et que les cochons faisaient du bricolage ! D'importantes décisions ont aussi été prises pour les animaux : la Californie a banni la fourrure, et une célèbre orang-outan a été reconnue... personne non-humaine !


Comme toi, les rats jouent à cache-cache !

C’est une découverte scientifique qui risque de changer notre regard sur les rats : des scientifiques ont découvert que ces animaux intelligents aimaient beaucoup… jouer à cache-cache ! Non seulement les rats ont compris les règles du jeu très rapidement, mais ils ont fait de longues parties avec les chercheurs, entrecoupées de petits bonds et de cris de joie.


Les scientifiques qui ont mené l’étude espèrent qu’elle aidera à changer de regard sur ces animaux : les rongeurs sont les animaux les plus utilisés dans les expériences en laboratoire.


Sandra, personne non humaine libérée

Sandra, une orang-outan âgée d’une trentaine d’années, est célèbre à travers le monde pour être le premier animal reconnu par un tribunal comme étant une « personne non humaine ». Trois années après ce jugement, Sandra a enfin quitté le zoo de Buenos Aires dans lequel elle aura vécu seule pendant la plus grande partie de sa vie, sans aucune distraction.


Elle va rejoindre le Center for great apes à Wauchula, en Floride, où de nombreux orangs-outans rescapés des zoos et des cirques réapprennent la liberté après une vie de captivité.

Les cochons font du bricolage (ou presque)

Comme les corbeaux, les dauphins, les chimpanzés ou les humains, les cochons se servent d’outils pour aménager leur quotidien ! En effet, des cochons ont pu être observés en train d’utiliser un bâton pour construire leur nid.

Ce n’est pas très étonnant (les cochons sont reconnus pour leur intelligence), mais on vient seulement de le découvrir, probablement parce que ces animaux sont encore peu étudiés par les chercheurs.


Cantines végétariennes villes du C40

COMBIEN !? 14 !


C’est le nombre de villes du collectif C40 (regroupement de villes qui agissent pour le climat) qui se sont engagées à réduire la part de viande dans les menus de leurs cantines. Parmi elles se trouvent les villes de Stockholm, Barcelone, Séoul, Tokyo… mais aussi Paris !

C’est une décision importante, car toutes ces villes servent plus de 500 millions de repas par an dans les cantines... Selon les estimations des scientifiques, cette baisse de la consommation de viande pourrait permettre aux villes concernées de réduire de 60 % leurs émissions de CO2 dues à l’alimentation, mais aussi de préserver la santé de leurs habitants.