nos sites

Mon journal animal #2

10 bonnes nouvelles pour les animaux en 2018 !

En 2018, aux quatre coins du monde, de gentils humains se sont bougés pour les animaux… Voilà qui donne envie de continuer à les défendre !


Cliquer ici pour télécharger l'article + exercices au format PDF pour la classe.

animaux dans la mode

1. mode

Les étiquettes deviennent éthiques !

Dès janvier, la Norvège a annoncé qu’elle n’autoriserait plus l’élevage d’animaux pour leur fourrure… Quelques mois plus tard, le Luxembourg a fait la même annonce ! En fait, la liste des pays qui cessent d’élever des renards, des lapins et des visons pour leurs peaux grandit chaque année.

Les couturiers se mobilisent aussi en proposant des collections garanties sans fourrure animale… ou même des défilés sans cuir, comme lors de la prochaine Fashion week d’Helsinki en Finlande.

découvertes scientifiques

2. éthologie

Toujours plus de découvertes !

En 2018, les éthologues ont appris plein de choses sur les animaux ! Par exemple, ils ont compris que les chèvres préféraient les visages souriants, que les abeilles ressentaient des émotions comme le découragement ou la satisfaction, que les lézards rêvaient ou que les perroquets pouvaient rougir de plaisir.

Autant de découvertes originales, étonnantes et importantes ! Mieux connaître les animaux, c’est aussi apprendre à les respecter.

éthique animale en Chine

3. éducation

En Chine, les animaux font leur rentrée

On parle de plus en plus des animaux dans les salles de classe. En 2018, la Chine a ajouté la défense des animaux dans ses programmes scolaires : le programme de biologie au lycée sera l’occasion pour les élèves d’en apprendre plus sur les animaux domestiques ou sauvages, et sur la nécessité de les défendre.

En France aussi, les profs en parlent de plus en plus ! Et l’an dernier, l’épreuve du bac de français proposait aux élèves de 1re de réfléchir… aux droits des animaux !

cirques

4. Cirques

On ouvre les cages des animaux sauvages

La Grande-Bretagne et le Portugal ont décidé que d’ici quelques années, les cirques ne pourraient plus donner en spectacle des animaux sauvages. Ils rejoignent ainsi les 42 pays dans le monde – dont 22 en Europe – qui ont interdit la détention d’animaux sauvages dans les cirques.

En France aussi, ça bouge : de plus en plus de villes refusent d’accueillir les cirques détenant des animaux sauvages. André-Joseph Bouglione a même annoncé qu’il n’utiliserait plus aucun animal dans ses spectacles.

cantines

5. Alimentation

Moins de viande dans nos cantines

En septembre, les députés ont voté pour qu’un repas végétarien soit proposé une fois par semaine dans de nombreuses cantines françaises : c’est une bonne nouvelle pour les animaux, mais aussi pour la planète et pour notre santé !

Quelques mois plus tôt, l’ONG Greenpeace a calculé que les élèves consommaient entre 2 et 6 fois trop de protéines animales lorsqu’ils mangent à la cantine.

science

6. Science

La découverte d’animaux inconnus

Chaque année, des milliers d’animaux jusqu’ici inconnus sont identifiés par les scientifiques. En 2018, par exemple, pas moins de 3 espèces de « poissons-limaces » vivant dans les abysses (à plus de 7.000 mètres de profondeur) ont été découvertes.

D’étranges crevettes bossues vivant dans l’océan Antarctique, qui n’avaient jamais été aperçues auparavant, ont été surnommées « crevettes Quasimodo ». C’est fou tout ce qu’on ignore encore, non ?

Justice

7. Justice

Les tribunaux pensent aux animaux

En France, le premier Code juridique de l’animal a vu le jour, et servira aux avocats pour défendre les droits des animaux. Les lois aussi évoluent : une région de l’Inde a accordé aux animaux le statut de personnes, tandis qu’en Slovaquie, ils ont (enfin !) été reconnus comme des êtres vivants.

En France, les associations de défense des animaux réclament aussi que les animaux soient considérés comme des personnes et non comme des objets par la loi.

Biodiversité

8. Biodiversité

Des espèces en danger reprennent du poil de la bête

Au Népal, le nombre de tigres du Bengale a doublé en 2018 : c’était vraiment inattendu, car en Asie du Sud-Est, les tigres sont menacés par le braconnage et la destruction de leur habitat…

Mais l’action du gouvernement a porté ses fruits : les habitants ont été sensibilisés à mieux protéger ces animaux, et moins de tigres ont été tués. Une bonne leçon à retenir !

Expérimentation

9. expérimentation

Une opposition plus forte aux tests sur les animaux

Suite à une grande mobilisation populaire, le Canada a décidé que les produits cosmétiques (rouges à lèvres, shampooing…) ne pourraient plus être testés sur des animaux, comme c’est déjà le cas en Inde ou en Israël.

L’interdiction des tests de cosmétiques sur les animaux est aussi envisagée au Brésil, aux États-Unis, en Australie, à Taïwan… Ça avance !

Tous ensemble

10. tous ensemble !

De plus en plus de défenseurs !

Et ça, c’est vraiment une bonne nouvelle ! Par exemple, à la fin de l’été, 10 000 personnes se sont rassemblées à Londres pour réclamer des droits pour les animaux. En France, certains sondages montrent que la consommation de viande baisse (particulièrement chez les jeunes).

D’autres chiffres indiquent que les ventes de produits végétaliens sont en hausse dans de nombreux pays. 2018 fut ainsi une année riche en évolutions positives pour les animaux et leur protection. On continue ?