MÉTIER / Plus tard je voudrais être... journaliste (avec Hugo Clément)

Hugo Clément est un journaliste spécialisé dans les questions environnementales : dans ses reportages pour des chaînes comme Konbini ou France 2, il évoque souvent les animaux. Est-ce que cela lui permet de leur venir en aide ? Mon journal animal le lui a demandé !

Bonjour Hugo ! Comment ton travail de journaliste te permet-il d’aider les animaux ?

Le travail d’un journaliste, c’est de montrer ce qu’il se passe dans le monde. Et souvent, les animaux sont victimes de mauvais traitements, ils ont des problèmes à cause de l’activité des êtres humains, par exemple quand on coupe des forêts, ou quand on exploite des mines ou des industries qui vont polluer l’endroit où habitent les animaux. Mon travail, c’est de montrer cette réalité aux gens qui ne la connaissent pas forcément, d’expliquer pourquoi c’est important de protéger les animaux et aussi de dénoncer les gens qui leur font du mal.

Parmi tes reportages, lequel t’a le plus marqué ?

Il s’agit d’un reportage que j’ai fait aux îles Féroé : ce sont de petites îles qui appartiennent au Danemark, au nord de l’Europe. Sur ces îles, il y a une tradition : les gens tuent des dauphins. Ils vont en mer avec des bateaux pour obliger les dauphins à aller vers la plage, puis ils les tuent.

C’est très violent, très triste, et ça m’a beaucoup marqué parce que les gens là-bas disent que c’est une tradition et qu’ils s’en servent pour manger, alors qu’ils n’ont pas du tout besoin de tuer des dauphins pour manger, ils peuvent acheter plein d’autres choses. J’ai assisté à cette chasse aux dauphins, j’ai vu les dauphins mourir sous mes yeux et je me suis senti impuissant…

Du coup, j’en ai fait un reportage pour expliquer aux gens ce qu’il se passait là-bas, et essayer de les mobiliser pour qu’on arrive à changer les choses et qu’on arrive un jour à interdire cette chasse aux dauphins.

D'après toi, quelles qualités faut-il pour devenir journaliste ?

Je pense qu’il faut être curieux avant tout : il faut s’intéresser aux choses de la vie, à ce qu’il se passe autour de soi. Et il faut aussi être passionné, avoir envie d’aller sur le terrain, de rencontrer des gens. Le journalisme, c’est un métier de contact : on passe beaucoup de temps à parler avec des gens, donc il faut aimer poser des questions. 

Et puis il faut avoir aussi une âme d’enquêteur ! Il y a un point commun avec certains policiers qui font des enquêtes pour arrêter les criminels : nous aussi, on enquête pour essayer de trouver la vérité, car le travail d’un journaliste, c’est de la révéler.

Et quelles études faut-il faire pour devenir journaliste ?

Il faut d’abord aller au collège, au lycée, avoir son bac, aller à l’université. Là, plusieurs voies permettent de devenir journaliste : on peut étudier d’abord le français, l’histoire, les langues étrangères ou même la biologie, les mathématiques.

Puis, il y a des écoles de journalisme, des écoles spécialisées qui nous apprennent à utiliser une caméra, à nous servir d’un micro, à écrire un article… Pendant 2 ans, on y apprend toutes les techniques qui nous permettent de travailler. 

Mais il y a aussi des gens qui commencent par faire un autre métier, qui peuvent être d’abord ingénieur, chercheur, photographe, et qui ensuite décident de devenir journalistes. Ce n’est pas un métier qu’on est obligé de faire tout de suite à la fin des études, on peut aussi commencer par autre chose, et finir par devenir journaliste !

Merci Hugo !