nos sites

Des élèves en productions animales envoient leurs animaux dans un refuge plutôt qu’à l’abattoir


Allant à l’encontre du programme de leur cours, un groupe d’étudiants en agriculture a sauvé la vie de cinq animaux destinés à l’abattoir, et les a confié à un refuge.


Le programme « Futurs fermiers d’Amérique »

Ces élèves du lycée Fullerton Union High, dans le comté d’Orange, en Californie, faisaient partie du programme Future Farmers of America (FFA, « Futurs fermiers d’Amérique »). Leur projet consistait à élever des chèvres et des moutons dans une ferme à proximité de l’école, en vue de les vendre un jour aux enchères à l’Orange County Fair à un acheteur qui les enverraient à l’abattoir pour leur viande.

Il a été indiqué aux élèves qu’il s’agit là du cycle naturel de la vie d’une chèvre dans le secteur agricole et les a encouragés à se conformer à ces pratiques. Mais les étudiants, portés par un élan de compassion, se sont tellement attachés à leurs amis à poils qu’ils n’ont pu se résigner à les envoyer à l’abattoir.


De la compassion à la désobéissance

Bien que les étudiants soient techniquement « propriétaires » des animaux pour la durée du cours, il est attendu qu’ils se conforment aux consignes censées les préparer à leur future vie d'éleveurs. Mais les élèves sont allés à l’encontre des objectifs du cours et ont contacté l’organisation de protection des animaux Farm Sanctuary, qui a secouru les moutons Phry et Shawn, envoyés dans l’un de leurs refuges, le Southern California Shelter. Quant aux chèvres, Pam, Kevin et Bruce, elles vivent désormais au Sage Mountain Sanctuary.


Une agriculture sans abattoirs est possible

Ce n’est pas la première fois que des étudiants du programme Future Farmers décident de sauver la vie de leurs animaux. Un autre élève de Fullerton, nommé Bruno, avait déjà confié à un refuge son cochon bien aimé, Lola.

Farm Sanctuary a déclaré : « De nombreux participants au FFA découvrent trop tard qu’il existe des alternatives à l’abattage. Mais la nouvelle se répand. Un nombre croissant d’étudiants, inspirés par la décision de leurs camarades, cherchent des alternatives. Fort heureusement, il est possible pour les élèves d’avoir des expériences enrichissantes au sein d’organisations comme FFA sans causer de tort aux animaux. L’élevage n’est qu’une des voies qu’ouvre un tel programme : découvrir l’agriculture végétale ou développer des alternatives aux systèmes agricoles, par exemple, sont des opportunités supplémentaires. »

« Les cinq élèves de Fullerton portent désormais un regard différent sur le monde : les animaux d’élevage sont des êtres sentients qui méritent une vie dépourvue de souffrance. Grâce à la volonté de ces étudiants de suivre leur cœur plutôt que la tradition, Phry, Shawn, Pam, Kevin et Bruce ont à présent cette chance. »