nos sites

Changer son assiette pour la planète ?


Cliquer ici pour télécharger l'article + exercices au format PDF pour la classe.


Selon une étude scientifique menée par des chercheurs de l’Université d’Oxford et publiée dans la revue Science, les conséquences de la production de viande et de lait sur l’environnement sont plus importantes que les experts ne le pensaient.


Viande et lait : une mainmise sur les terres agricoles

Pour nourrir les animaux d’élevage, il faut cultiver beaucoup de végétaux. Ainsi, produire de la viande et des produits laitiers monopolise une grande partie des terres agricoles. Selon cette nouvelle étude, la production de viande et de lait accapare 83 % des terres agricoles mondiales, pour ne produire que 18 % des calories consommées : un important gaspillage des ressources.

Ces terres sont souvent issues de la déforestation. C’est pourquoi la production de viande et de produits laitiers est la principale cause de l’extinction de masse des espèces animales.

Si on remplaçait la viande et le lait par des équivalents végétaux, il serait possible de réduire la taille des surfaces cultivées de 75 %, soit un gain de 3,3 milliards d’hectares. C’est l’équivalent de la taille des États-Unis, de l’Union européenne, de l’Australie et de la Chine réunis !



De nombreux problèmes environnementaux

La production de viande et de lait pollue également l’eau et les sols : répandues sur les cultures, les déjections des animaux rendent les terres moins fertiles par acidification des sols, et favorise la prolifération d’algues toxiques par eutrophisation de l’eau.

Ce n’est pas tout : selon les chercheurs, l’élevage d’animaux est également responsable d’émissions de gaz à effet de serre, qui sont l’une des causes majeures du réchauffement climatique. Si notre alimentation actuelle était remplacée par une alimentation végétale, on pourrait même réduire nos émissions de gaz à effet de serre de 49 %. Pas mal, non ?

Végétaliser son assiette, c’est agir pour la planète !

Les conclusions des chercheurs sont sans appel : réduire notre consommation de viande et de produits laitiers est une manière vraiment efficace de réduire son empreinte sur l’environnement. Ce serait même « plus efficace » que d’utiliser moins l’avion ou la voiture, puisque les moyens de transport n’agissent que sur les gaz à effet de serre.

Vocabulaire

Eutrophisation : forme de pollution des milieux aquatiques qui se produit lorsqu’ils reçoivent trop de matières nutritives assimilables par les algues, et que celles-ci prolifèrent. Les principaux nutriments à l’origine de ce phénomène sont le phosphore (contenu dans les phosphates) et l’azote (contenu dans l’ammonium, les nitrates, et les nitrites).

Gaz à effet de serre : substances gazeuses qui, en absorbant le rayonnement infrarouge produit par la Terre, accélèrent le réchauffement climatique.

Sixième extinction de masse : on parle d’extinction de masse quand au moins 75 % des espèces végétales et animales disparaissent. La sixième extinction de masse, qui a lieu actuellement, est causée par les activités humaines. La précédente a vu disparaître les dinosaures, il y a 66 millions d’années environ.