nos sites

Koko, la gorille qui parlait la langue des signes

Elle était mondialement connue parce qu’elle pouvait communiquer avec les humains. Voici son étonnante histoire :


Cliquer ici pour télécharger l'article + exercices au format PDF pour la classe


Les 1000 mots de Koko

Née au zoo de San Francisco, Koko n’est âgée que d’un an lorsqu’elle rencontre Penny Patterson, alors étudiante en psychologie. Dans le cadre d’une expérience scientifique, Penny commence à lui apprendre une forme simplifiée de la langue des signes américaine, tout en lui parlant en anglais… Et ça marche !

Les gorilles ne disposent pas d’un langage articulé comme les humains. Mais au fil des années, Koko apprend à reconnaître 2000 mots de la langue anglaise, et elle maîtrise environ 1000 signes pour s’exprimer. La communication en langue des signes permet une relation sans précédent avec un animal : il devient alors possible de réellement discuter avec une gorille... Koko peut s’exprimer, faire part de ses pensées et donner son opinion. D’ailleurs elle ne s’en prive pas, et elle est même très bavarde !

Quand un mot lui manque, elle l’invente en combinant deux mots différents : par exemple, dans la langue de Koko, « canard » se dit « oiseau/eau », et « masque » : « œil/chapeau » ... Bien joué !




Une gorille au coeur tendre

En grandissant, Koko se montre joueuse, souvent heureuse ou têtue, parfois en colère ou triste... Elle fait part de ses émotions à Penny, qui restera à ses côtés tout au long de sa vie, fêtant ses anniversaires avec un gâteau 100% végétal, car les gorilles sont végétariens (et costauds) !

La gorille devient aussi célèbre en adoptant un petit chat, qu’elle nomme elle-même « All Ball » (« Boulette »), probablement parce qu’il n’a pas de queue. À la mort de son ami, Koko exprimera beaucoup de tristesse… Ses soigneurs lui confient un autre chaton, qu’elle prénomme « Smokey » (« Fumée »). Peut-être parce qu’il est gris ?




Koko, ambassadrice du monde animal

En confirmant par le langage la richesse de ses émotions et de ses pensées, Koko a permis au monde entier de comprendre à quel point les émotions humaines et animales peuvent être semblables.

Grâce à sa célébrité, Koko a aussi porté la voix des autres gorilles : Penny Patterson a créé la Gorilla Foundation, une association qui lui permet de récolter de l’argent pour créer une réserve naturelle pour les grands singes, toujours victimes du braconnage. Merci, Koko !