nos sites

Qui a peur des animaux moches ?


Cliquer ici pour télécharger l'article + exercices au format PDF pour la classe.


Tout le monde aime les chevaux, les chats et les chiens. Et, bien sûr, nous sommes nombreux à vouloir protéger les pandas si attachants, les ravissants ours blancs ou même les puissants gorilles ! Mais qui est motivé pour venir en aide aux taupes dorées, aux chauves-souris Natalide paillées de Cuba ou aux blobfishes, hein ? Ils ne sont pas très élégants, mais leur vie compte tout autant que celle des autres animaux : alors découvrez la SPAM (Société Protectrice des Animaux Moches) !


Les animaux moches ont aussi besoin de notre aide

Aujourd’hui, pas moins de 2 464 espèces animales pourraient s’éteindre dans l’indifférence générale, car personne ne connaît ces animaux. En effet : qui a déjà entendu parler des tortues à cou de serpent collectionnés comme animaux de compagnie, des lémuriens Aye-Aye victimes de la déforestation à Madagascar ou des antilopes saïgas chassées illégalement ?

Si nous sommes moins informés des dangers qui guettent ces animaux-là, c’est pour une raison très simple : ils ne sont pas aussi « mignons » que les animaux des espèces les plus connues.




La Société protectrice des animaux moches : un combat pour l’égalité

Alors, c’est pour porter la voix de tous les animaux moches que le biologiste anglais Simon Watt a créé il y a quelques années une drôle d’association : la Société protectrice des animaux moches (Ugly Animals Preservation Society). Son but ? Montrer qu’il y a autant de raisons de se préoccuper du sort des singes nasiques, des grenouilles d’eau du lac Titicaca et des limaces-sauteuses dromadaire que… des dauphins ou des rhinocéros ! Ce sont des animaux en danger comme les autres, et nous devons les protéger, dit-il. Et puis, que ces animaux soient gros, petits, affreux ou choupis, est-ce bien l’essentiel ?


Tous les animaux ont droit au respect

C’est vrai, les singes nasiques ont une drôle de tête, avec leur nez qui pend… Et celui des saïgas, on dirait une petite trompe ! Quant aux blobfishes, c’est bien simple : avec leur corps tout flasque, ils ne ressemblent à aucun autre animal connu. Bref, ce ne sont peut-être pas les animaux les plus séduisants, mais si on s’intéresse un peu à eux, on se rend rapidement compte qu’ils sont aussi sensibles et attachants.

Et surtout, qu’il ait des poils, des plumes ou des écailles, chaque animal ressent des émotions (comme la joie ou la tristesse) et des sensations (comme le plaisir ou la douleur). Alors, ne méritent-ils pas tous notre protection et notre respect, qu’ils soient moches ou mignons, qu’ils nous ressemblent ou qu’ils nous paraissent très étranges ?

cheval de guerre

La révolte des animaux moches

Et si l’heure de La Révolte des animaux moches avait enfin sonné ? C’est ce que pensent Sven le hyène, Issa le boa, Marie-Odile la crocodile et Pascale la mygale, qui mènent un combat pour être enfin reconnus pour ce qu’ils sont : des êtres vivants aussi dignes d’intérêt et de respect que les chevaux !

Dans ce livre plein d’humour, la romancière Coline Pierré évoque un monde où tous les animaux seront enfin traités avec respect.