nos sites

Plus tard je voudrais être... vétérinaire


Cliquer ici pour télécharger l'article au format PDF pour la classe


Marie-Claude Bomsel, est docteure-vétérinaire et professeure honoraire au Muséum national d’histoire naturelle. Elle explique pour L214 Education son métier au contact des animaux, et les études qu'il faut suivre pour devenir vétérinaire :

Bonjour Marie-Claude, pourriez-vous nous expliquer les différents aspects du métier de vétérinaire ?

Alors, la plupart des vétérinaires travaillent en cabinet et s’occupent des chats, des chiens, et aussi des rongeurs et d’autres petits animaux de compagnie. Certains vétérinaires se consacrent plutôt aux animaux d’élevage, comme les vaches : ce sont les vétérinaires de campagne. On peut aussi devenir vétérinaire d’animaux sauvages, en parc zoologique par exemple, mais il y a beaucoup moins de postes dans ce domaine.


Comment l’envie de devenir vétérinaire vous est-elle venue ?

J’ai grandi entourée d’animaux, et je les aimais beaucoup. Un jour, notre vieux chien est tombé très malade. Il souffrait. Mes parents et notre vétérinaire ont pris la décision de l’euthanasier. J’avais 7 ou 8 ans, et j’en ai voulu au vétérinaire car je ne comprenais pas qu’il agissait dans le meilleur intérêt de mon chien. Alors, à ce moment-là, je me suis promise de devenir moi aussi vétérinaire, mais pour sauver les animaux ! J’aurais fait n’importe quoi pour devenir vétérinaire.


Quelles qualités faut-il avoir pour devenir vétérinaire ?

Tout d’abord, il faut aimer les animaux, bien sûr, mais il faut surtout les respecter. C’est essentiel, car les animaux ne réagissent pas toujours bien quand on veut les soigner (c’est normal, les humains non plus n’aiment pas toujours voir leur médecin !). Donc le respect est encore plus important que l’amour. Les études pour devenir vétérinaire sont difficiles, alors il faut aussi de bons résultats scolaires. Mais même si les études sont difficiles, la passion permet toujours d’y arriver !


Et si on ne peut pas accéder à ces études ?

Pas de panique, beaucoup d’autres métiers permettent de soigner les animaux : on peut par exemple devenir assistant vétérinaire, toiletteur ou encore soigneur dans les refuges pour animaux. Et si on veut aider les animaux sans pour autant en faire son métier, il est aussi possible d’être bénévole dans un refuge. Il y a toujours une manière d’aider les animaux quand on le veut !

Vétérinaire : quelles formations ?

Un bac scientifique (S)
+ 2 ans d’études en classe préparatoire scientifique « BCPST vétérinaire »
+ 5 ans d’études en École nationale vétérinaire (ENV) à Lyon, Maisons-Alfort, Nantes ou Toulouse.